Le Raku : Art du feu 

On attribue à Rikyu, maître japonais en l'art du thé, vivant au XVI ieme siècle, l'établissement de la cérémonie du thé dont le rituel  est étroitement lié à la philosophie Zen et qui met l'accent sur la beauté de la simplicité et du naturel .

Le Raku désigne pour nous des pièces craquelées noires et blanches, composées de parties enfumées et de parties mordorées, qui sont très différentes du Raku traditionnel .

C'est le feu qui fait éclater une pièce mal travaillée, mais c'est aussi grâce au feu que l'email fond, que les couleurs se développent .

Pour ma part, je mets l'accent sur les formes, qu'elles soient élancées, fines, grossières, avec le Raku, cuisson douce et spontanée, je "laisse faire" le hasard . Après le biscuit, je procède à la cuisson douce vers 1000°C, je défourne et j'enfume dans la sciure de bois . C'est toujours une surprise de découvrir la pièce . que le Raku sorte blanc ou alors plus foncé, je test aux grès de mes envies en rajoutant parfois du verre de Murano dans mes compositions .

 

IMG_20200427_133316.jpg